Les ventes d’e-cigarette et d’e-liquide connaissent une constante augmentation

Les ventes d’e-cigarette et d’e-liquide connaissent une constante augmentation

Avec son succès dans l’Hexagone, on oublie souvent que la cigarette électronique est déjà présente sur le territoire français depuis plusieurs années maintenant. En effet, c’est en 2005 que ce produit est pour la première fois commercialisé en France. Il faudra attendre pourtant 2010 pour que le phénomène prenne vraiment une grande ampleur. Actuellement, les ventes d’e-cigarette et d’e-liquide connaissent une constante augmentation et cela malgré la situation sanitaire mondiale.

Les origines de l’e-cigarette

Sans grande surprise, la cigarette électronique voit le jour à Shenyang en Chine et est alors créée par Hon Lik. Ce pharmacien dépendant à la cigarette se lance dans un combat personnel pour vaincre cette dépendance. Ayant testé sans grand succès des patchs pour remplacer l’apport en nicotine des cigarettes, il décide de créer lui-même un prototype de cigarette électronique pour stopper définitivement sa consommation de cigarette de tabac. Malgré une période de lancement peu concluante et semée d’obstacle en Chine, la cigarette électronique parvient à s’imposer au fil des ans comme une solution efficace pour stopper la consommation de tabac.

Comment fonctionne la cigarette électronique ?

La cigarette électronique est en réalité une bouilloire miniaturisée (calculer sa consommation de e-liquide). Le système est très simple : une cartouche contient un liquide qui sera porté à ébullition par induction. La vapeur qui en résulte est ensuite inhalée, ce qui apporte une dose précise de nicotine. Ainsi, le cerveau des fumeurs ne subira pas les effets néfastes d’un manque soudain et prolongé de nicotine. L’avantage principal de la cigarette électronique reste la possibilité de recharger les cartouches en e-liquide auprès des buralistes spécialisés. De plus, l’e-liquide connaît en lui-même un essor fulgurant grâce aux variations des saveurs et des quantités. On retrouve ainsi des saveurs Cola, Menthe, fraise, chocolat, Piment et autant de combinaisons possibles et imaginables. Pour peu, on se croirait chez un marchand de glace.

Les chiffres sont aux verts

Comme mentionné précédemment, c’est à partir de 2010 que le marché de la cigarette électronique connait un franc succès dans l’hexagone. Une stabilisation du marché se fait ressentir ensuite entre 2014 et 2016. L’année suivante, les ventes reprennent de plus belle et on constate une hausse de 15% pour l’exercice 2017. En 2018, les ventes dépassent les 820 millions d’euro, avec 60% des chiffres attribués aux recharges d’e-liquide. Selon certaines estimations, l’année prochaine pourrait être prolifique pour les buralistes spécialisés, avec une hausse prédite de 15% de chiffre d’affaire. La cigarette électronique est clairement en passe de devenir un incontournable pour les fumeurs en quête d’alternative au tabac mais aussi une véritable manne économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *