L’invulnérabilité de l’iPhone déstabilisée avec le temps ?


Saviez-vous que depuis son lancement en 2007, l’iPhone a toujours connu d’excellents chiffres en termes de nombre d’appareils commercialisés ? Ces chiffres n’ont cessé d’augmenter pour atteindre plus d’un milliard en juillet 2016, un chiffre qui a rapidement mené la marque à la pomme à la tête du classement des meilleurs fabricants de smartphones face à ses concurrents. Selon les dires des prévisionnistes, cette croissance des ventes n’est pas du tout prête à s’en arrêter là, car elle pourrait encore monter à 9,1 % pour cette année 2018. Si l’entreprise de Cupertino a toujours assuré autant de succès sur la vente de ses iPhone, ce n’est pas seulement grâce à leur bonne qualité et aux innombrables technologies utilisées sur eux, mais surtout aussi à l’efficacité de la sécurité de leur système d’exploitation qui n’est autre bien sûr que l’iOS.

Des virus sur Android, Windows Phone & iPhone

Contrairement aux systèmes Android et Windows qui sont pour le moment les principales cibles des virus et des autres logiciels malveillants, l’iPhone bénéficie en effet d’une meilleure protection que les hackers et les pirates en informatique ont du mal à franchir. Vos diverses données personnelles auront donc plus de chance de le rester sur ce fameux téléphone signé Apple. Mais ne vous réjouissez pas trop vite quand même parce que ce produit n’est pas du tout invulnérable. Au contraire, il se fait actuellement de plus en plus attaquer par les malwares et les autres applications malveillantes et espionnes. En consultant cette page du journal Les Echos, vous découvrirez que ces infections sont en train de croquer la pomme.

iPhone et virus : les attaques prennent de l’ampleur ?

Au regret des fidèles clients de la marque à la pomme Apple, l’iPhone comme tous ses autres produits se font de plus en plus attaquer par les virus et les autres logiciels malveillants. L’une des premières infections a été découverte en 2006 sur la plateforme Mac. Il s’agissait du ver OSX/Leap-A qui a infecté cette dernière par le biais de la messagerie. Ce fameux ver avait à l’époque un cousin connu sous le nom d’OSX/Inqtana-A qui de son côté profitait d’un système Bluetooth vulnérable. Plus tard en 2012, la situation s’empirait davantage pour l’entreprise de Cupertino avec la venue au monde du virus Flashback. Mis au point par les hackers et les pirates en informatique pour frapper à grande échelle, ce dernier a infecté plus de 600 000 Mac. Et ce n’était qu’un début, car les développeurs des malwares et des applications-espionnes ou malveillantes de la NSA ont découvert en 2015 une faille appelée Freak sur le système d’exploitation d’Apple et en ont profité pour s’emparer des données utilisateurs de ses produits. La naissance du malware XCodeGhost en septembre de la même année n’a pas manqué d’aggraver les choses en infectant des centaines d’apps dans l’App Store. Pour ne pas mettre les données de ses clients en péril, la marque à la pomme a dû les supprimer de son magasin d’applications. Vu toutes ces attaques, le développement d’un ou de plusieurs antivirus par Apple n’est pas donc du refus.

L’invulnérabilité de l’iPhone déstabilisée avec le temps ?
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *