Comment établir un tableau de trésorerie ?

Comment établir un tableau de trésorerie ?

Afin d’obtenir un suivi juste et précis de l’évolution de la trésorerie d’une entreprise chaque mois, chaque dirigeant ou responsable financier se doit d’établir un tableau de trésorerie. Ce tableau permet de voir de manière simple et organisée chaque évolution des encaissements et des décaissements de l’entreprise sur une période donnée, pour pouvoir ensuite les comparer avec les exercices précédents et à venir.

De plus, grâce à ce tableau de trésorerie, il est plus facile d’anticiper certaines dépenses et de réaliser des prévisions budgétaires plus précises. Ainsi, chaque dirigeant pourra prendre des décisions adéquates en fonction des évolutions de la trésorerie nette de son entreprise constatées grâce au tableau de trésorerie.

Les étapes pour l’établissement d’un tableau de trésorerie

La première étape consiste à lister et à regrouper toutes les opérations d’encaissement durant la période d’activité. Pour ce faire, il suffit de se référer aux comptes de résultats et d’identifier tous les produits pour les réunir dans la colonne des encaissements. On retrouve généralement :

  • Le chiffre d’affaire TTC
  • Les différentes subventions de l’État et aides financières reçues
  • Les apports financiers des associés (capital, augmentation de capital, comptes courants d’associés, …)
  • Les emprunts bancaires
  • Les remboursements sur la TVA

Une fois toutes les opérations d’encaissement regroupées, il suffit d’en faire la somme que nous noterons E.

La seconde étape consiste à refaire le même processus en prenant cette fois-ci toutes les opérations de décaissement, en se référant toujours aux charges présentées dans le compte de résultat auxquelles s’ajoutent les différentes immobilisations. Sont ainsi regroupés dans les décaissements :

  • Les immobilisations (incorporelles, corporelles et financières)
  • Les emprunts
  • Les différents achats plus leur somme (achats consommés, matières premières…)
  • Le règlement des fournisseurs et autres prestataires de services extérieurs
  • Les salaires et charges sociales (salariés et dirigeants)
  • Les taxes et impôts à payer à l’État

Ici encore, il suffit ensuite de calculer la somme des décaissements que l’on notera par D.

Pour retrouver la solde de trésorerie réelle d’une entreprise en fin de mois ou en fin d’année, il suffit de faire le calcul suivant :

  1. E-D = V variation de la trésorerie
  2. S’ = Solde précédent (du mois précédent ou de l’année précédente)
  3. Solde de trésorerie S = S’+V

Faire un tableau de trésorerie grâce aux logiciels de trésorerie

Pour faciliter grandement la gestion de trésorerie, il est recommandé d’utiliser un logiciel de trésorerie.

En effet, ce type de logiciel vous fait bénéficier d’un gain de temps non négligeable grâce à l’automatisation de certaines tâches comme la consolidation des comptes, le rapprochement bancaire ou encore la catégorisation des dépenses et des revenus. RocketChart, le logiciel de trésorerie français fait partie des logiciels de trésorerie les plus performants.

S’adressant particulièrement aux PME, aux TPE et aux startups, le logiciel de trésorerie RocketChart se veut être une solution innovante et simple en matière de gestion de trésorerie. Grâce à RocketChart, la création de tableau de trésorerie, de scénarios prévisionnels ainsi que la gestion globale de la trésorerie d’une entreprise sont moins chronophage, plus fluides et beaucoup plus précis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *